Histoire

DSCF0657

Le village

Le prieuré Saint Pierre de Besse, donné en 1030 à l’abbaye de Montmajour et Correns, est acheté en 1221 par l’abbaye de la Celle. En 1045, Besse est un village qui devient indépendant au cours du 12e siècle.
En 1246, le castrum de Besse appartient à la collégiale de Pignans à laquelle est unie en 1380 l’église Saint Pierre, qui fait partie du diocèse d’ Aix.
Mises à part une porte de ville et la chapelle du cimetière, il ne reste pas de vestiges antérieurs au 16e siècle.
En 1707, Besse est ravagé par les impériaux.
En 1720, 387 habitants meurent de l’épidémie de peste.
L’église paroissiale est reconstruite au milieu du 17e siècle, le château au début du 18e siècle.

Le village est prospère au 18e siècle et continue à s’étendre au 19e siècle, en particulier au sud-ouest et tout le long de la route Flassans – Carnoules.

En 1812, Besse compte 344 maisons et 4 emplacements, 52 écuries, 15 écuries et greniers, 1 écurie et cave, 4

caves, 5 bergeries, 2 hangars, 10 fabriques d’eau de vie, 2 moulins à huile à eau et 1 moulin à farine à eau, 1 pressoir à vis, 3 fours à pain publics, 94 jardins et 29 cours

*Ministère de la culture : archives municipales (Base Mérimée et Palissy)

 

Hommes célèbres

noel-blacheNOEL BLACHE

Fut maire de Besse, de 1894 à 1898.
Longtemps Président du Conseil Général, Maire de Toulon, abondant romancier français, et par ailleurs, félibre convaincu.

220px-Montenard-(1849-1926)FREDERIC MONTENARD
Dés 1664 la famille Montenard apparaît dans les registres de Besse.

Frédéric Montenard est né à Paris de Caroline Rodier et Casimir Montenard Toujours attiré par la peinture il se consacra uniquement à cet art après 1871. Son premier grand succès aura pour sujet “ Cimetière en Provence au bord de mer ” et surtout le transport de guerre “ La Corrèze ” quittant le port de Toulon.
Un peu avant 1914 il s’essaya à la peinture religieuse et fit partie de la société de St. Jean qui regroupait quelques peintres religieux. On lui doit “ Les fresques de Ste. Madeleine à la sainte Baume et de la chapelle Ste. Agathe.
Honoré par ses pairs et de nombreux critiques par son labeur incessant entrecoupé de causeries sur son art, il fut récompensé pour la luminosité, la parfaite exactitude de ses toiles. Il s’éteignit à Besse en 1926 laissant le souvenir d’un homme affable et tolérant.

gaspard_de_besse_portrait.3GASPARD DE BESSE Bandit provençal
1757 – 1781
Gaspard Bouis dit “Gaspard de Besse” naquit le 9 février 1757 dans notre village.
Sa spécialité: l’arrestation des diligences pour rançonner les voyageurs.
Sa devise “EFFRAYEZ MAIS NE TUEZ JAMAIS”.
Trouvant un abri sur dans le massif de l’Esterel, il installe son quartier général à l’auberge des Adrets (Repaire de Gaspard).
C’est au cœur des gorges d’Ollioules pays de Beltrame et dans le bois de Cuges qu’il bâtit sa forteresse.
Semant dans l’esprit du peuple des idées prérévolutionnaires.
Il fut arrêté à La Valette du Var. Le parlement d’Aix en Provence demeura impitoyable.
Gaspard de Besse fut roué vif sur la place d’Aix le 25 octobre 1781

PAUL BARREME
1852 – 1923
En 1891 Paul Barrème et son beau-père décide de faire à la ville de Besse « des Angles-Mères des Fontaines » Paul Barrème dit avoir fait son devoir en donnant l’eau à la ville

FLANDINE BLANCHE
Naquit et vécut à Blanquefort, commune de Besse, au milieu du XIII ème siècle et fut la brillante élève du troubadour Geoffroy du Luc, qu’il nommait dans ses œuvres « Blancastour »

LES FRERES THOURON
L’un fut supérieur de l’Oratoire, l’autre Grand Vicaire de Massillon et le troisième, Greffier général de la Sénéchaussée de Draguignan.